HC Ajoie
HC AjoieHC Ajoie

mercredi 14 nov. 2018
19h45

VS
EHC VispEHC Visp

Parrains du match : Boucherie Roland Maillard, Courgenay / Red’x, Delémont

26 mars 88 : Ajoie est en LNA

Cette date mythique reste gravée dans l'inconscient ajoulot, au même titre que le 1er avril 2016 ou le 7 avril 1992. Ce soir-là, dans une patinoire pleine à craquer, 15 ans après sa fondation, le HC Ajoie accédait à l'élite du hockey helvétique. Replongeons-nous dans le contexte :

Ajoie s'est qualifié pour les playoffs au terme d'une superbe saison. L'équipe jurassienne (menée par Métivier, Leblanc, Wahl et cie) affrontera le Zürcher SC dans une demi-finale (seuls les 4 premiers sont qualifiés pour ce tour final) qui se joue au meilleur des 5.

Les Ajoulots, malgré les pronostics défavorables, remportent haut la main le 1er acte au Hallenstadion sur le score sans appel de 6-1.

2 jours plus tard, Ajoie confirme le break au Voyeboeuf en venant à bout de son adversaire en prolongations sur le score 2-1.

Zürich, blessé dans son orgueil, gagne son 2e match à domicile et garde une lueur d'espoir de revenir dans la série. Ajoie ne va pas se gêner pour  l'éteindre.

Ce samedi-là, ce sont les Zurichois qui monopolise le palet dans les premières minutes. Mais ce sont les Ajoulots qui trouvent les premier la solution grâce à une réussite de Maurer à la 4e minute, très bien servi par Léchenne.

Léchenne double la mise en début de 2e tiers mais le Zurichois Geiger réduit l'écart quelques secondes plus tard.

Berdat redonne deux longueurs d'avance à ses couleurs alors qu'ils évoluent en supériorité numérique.

A 3-1 à la fin du 2e tiers, on peut penser qu'Ajoie a fait le plus dure.

Mais Zürich revient sur la glace avec le couteau entre les dents et inscrit 3 buts de suite. D'abord par Pavelich qui marquent le 3-2 à la 47e, puis par Näf qui égalisent 100 secondes plus tard. Pavelich, à la 53e, pense enfoncer le clou en permettant à son équipe de mener au score pour la 1ère fois de la partie.

Mais Ajoie a de la ressource et refuse de lâcher son match. Les Ajoulots égalisent par Rohrbach d'un superbe tir de la ligne bleue à 3 minutes de la sirène finale. Ce sera à nouveau des prolongations.

Il ne faudra que 62 secondes pour qu'Ajoie force la décision. Dans un de ces instants où le mythe se forme, que le temps semble suspendu, que chacun retient son soufflem, un homme entre dans la légende Jaune et Noir : « ...La rondelle passe devant la cage de Mürner (gardien du ZSC). Daniel Métivier s'en saisit, fixe le gardien, l'attaquant l'attire en dehors de sa cage, l'élimine et marque dans le coin droit. Le délire... ».

« Et soudain, la patinoire a explosé », titrera un journaliste. Ajoie a réalisé cet exploit tant attendu :il accède à la finale et jouera en Ligue A l'an prochain.

La fête  durera longtemps après le coup de sifflet final. Beaucoup s'en souviennent encore aujourd'hui.

 

Merci aux archives et la bibliothèque cantonales pour leur aide.
Sources : Le Pays, 28.3.88 Le Démocrate, 28.3.88

 

Jérémie Miserez, Services communications

Nous remercions nos partenaires

Skoda - Garage Montavon
Black Wolf
RFJ
Henniez
Banque Cantonale du Jura
Lucien Barrière - Hôtels & Casinos
EGS Sécurité
Heineken
Rouvinez
Le Pays - Centre d'impression
Fondation ALM
Victorinox
Manpower
eco6therm
Mysports
PostFinance
Artionet Web Agency

L’article a été ajouté à votre panier !

Voir le panier
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.