HC Ajoie
HC La Chaux-de-FondsHC La Chaux-de-Fonds

mardi 8 août 2017
20h00

VS
HC AjoieHC Ajoie
mercredi 24 février 2016

Le HCC égalise dans la série...

Plus de 3'000 personnes s'étaient déplacées ce mardi soir pour assister à cet acte IV des quarts de finales contre le HC la Chaux-de-Fonds. Dans l'esprit de chaque supporter Jaune et Noir, on espérait que ce serait la soirée de la confirmation, celle qui verrait le HCA avec un patin en 1/2 finale. En tout cas l'atmosphère festive aux alentours de la patinoire laissait présager une ambiance du tonnerre !

On souhaitait aussi que rien ne viendrait gâcher cette grande fête du hockey. En effet, suite aux incidents qui avaient émaillé la rencontre de dimanche aux Mélèzes, les esprits étaient échauffés dans chaque camp.

Un retour à la sérénité était nécessaire et ceci devait malheureusement passer par un tour de vis drastique au niveau de la sécurité.

Mais revenons au jeu. Ajoie ne déplorait aucun blessé contrairement à son adversaire qui déplorait la perte de Ganz et de Hostettler. L'entraineur chaux-de-fonnier Alex Reinhard annonçait d'ailleurs dans la matinée que le troisième étranger Marc-Olivier Vallerand (accessoirement ancien coéquipier de Jonathan Hazen au HC Appiano la saison dernière) serait aligné aux côtés de Forget et à la place de Meunier.

Gauthier Descloux, impérial depuis le début de la série, gardait logiquement les buts ajoulots.

 

Vallerand décisif

Il fallait à peine une minute au HC Ajoie pour rentrer dans son match et prendre le jeu à son compte. Les Ajoulots bénéficiaient de deux supériorités numériques à la 3e et à la 7e minutes de jeu, qui leur permettaient de se créer 4 occasions franches dont un poteau de Tuffet qui faisait rugir le Voyeboeuf de dépit. Mais c'était pourtant la Chaux-de-Fonds qui ouvrait la marque à la 10e minute sur sa première supériorité par Vallerand, le Québecois donnant raison à son entraineur.

Visiblement assommé par ce but, la troupe de Gary Sheehan peinait à retrouver son état d'esprit et son rythme de début de partie et c'était désormais le HCC qui prenait l'initiative. Il fallait attendre les cinq dernières minutes de la première période pour voir Ajoie sortir la tête de l'eau et se montrer à nouveau dangereux devant les filets de Giovannini. Un Descloux en mode acrobate mettait son veto sur un contre neuchâtelois en fin de tiers et évitait aux Ajoulots une note plus salée que le 1-0 tandis que retentissait la première sirène.

Un HCA muet

Les dix premières minutes de la seconde période étaient pour les Abeilles. Mis à part quelques incursions dans la zone adverse des Jaune et Noir, le HCC menait les débats. Ajoie subissait mais ne rompait pas, aidé en cela par à un excellent Descloux.

Le HCA se réveillait dans la deuxième partie du tiers, se révélant enfin plus entreprenant devant les buts adverses. Mais malheureusement, encore une fois, les Ajoulots ne parvenaient pas à trouver la solution, gâchant leur unique supériorité numérique de la période.

Les chaux-de-fonniers étaient proches de doubler la mise en toute fin de tiers, assiégeant le but ajoulot et loupant même une cage vide. Mais on restait sur le même score après deux tiers.

 

On pensait que les Ajoulots aborderaient les vingt dernières minutes avec de meilleures intentions mais la Chaux-de-Fonds ne lâchait rien, imposait son plan de match qui consistait en grande partie à neutraliser la ligne de parade jurassienne. Les occasions étaient là des deux côtés mais les deux cerbères restaient intraitables. C'était un dernier tiers rude pour les nerfs. Malgré la domination des visiteurs, il était clair que la plus petite action pouvait faire basculer la partie.

Pourtant, alors que Stämpfli s'en allait sur le banc d'infamie, on pouvait croire, espérer que le HCA profiterait de cette chance d'égaliser. Mais des Ajoulots un brin trop nerveux galvaudaient ces deux minutes de supériorité numérique.

Il semblait que ce n'était pas LE SOIR pour des Jurassiens qui ne pouvaient même pas tenter leur va-tout en sortant leur gardien en fin de partie, Kummer écopant d'une pénalité à la 57e. Les Neuchâtelois ne jouaient même pas ce powerplay, se contentant de garder le palet en leur possession. Ajoie restait muet pour la première fois depuis longtemps dans son antre et le HCC s'imposait sur le plus petit des scores : 1-0.

 

Ajoie perd l'Acte IV et le HCC revient à 2 partout dans la série. Des Ajoulots qui avaient peut-être peur de gagner n'ont pas su trouver la solution face à un Giovannini qui a fait le match de sa saison. Un HCA qui a pu y croire pendant un long moment grâce à un Descloux qui a maintenu son équipe à bout de mitaine tout au long d'un match pauvre en but mais qu'on déconseillait aux cardiaques.

C'est peut-être le début d'une nouvelle série. Comme je l'ai entendu hier soir sortir d'une bouche philosophe : « Désormais, c'est  une série au meilleur des trois. »

Mais Ajoie n'est de loin pas mort. A vendredi.

 

Jérémie Miserez, dpt com

Nous remercions nos partenaires

Breitling
RFJ
Henniez
Banque Cantonale du Jura
Lucien Barrière - Hôtels & Casinos
Busch Hockey
EGS Sécurité
Heineken
Rouvinez
Le Pays - Centre d'impression
Fondation ALM
Victorinox
Manpower
Artionet Web Agency

L’article a été ajouté à votre panier !

Voir le panier