HC Ajoie
mardi 7 décembre 2021

Interview Cédric Bieri

Cédric Bieri, tu entraînes maintenant depuis plusieurs années, toujours aussi motivé ?

Oui ça va gentiment faire ma… 15ème saison au sein du MOJU. Ah non, maintenant… Academy J et j’ai toujours cette motivation que je puise à travers les entraînements et les matchs. Mais aussi à travers les joueurs que je vois s’épanouir tout au long des années. Et quand j’en vois qui évoluent aujourd’hui en National League ou en Swiss League, ça ne peut que booster ma motivation.

 

Tu es passé par toutes les catégories pour être à présent à la tête des M17-Top, joli challenge ?

Oui vraiment un magnifique challenge. Au début j’ai commencé avec l’école de hockey, car mon fils a vite attrapé le virus et comme le HCA cherchait du monde, je me suis très rapidement pris au jeu, gravissant les échelons petit à petit, profitant d’apprendre les rudiments du coaching et la préparation des entraînements. J’aimerais d’ailleurs profiter de ces quelques lignes pour remercier les coachs que j’ai côtoyés tout au long de ces années et qui m’ont apporté l’expérience que j’ai aujourd’hui.

 

Ton équipe carbure fort ces temps et occupe la troisième place du classement ; cela répond-il à tes attentes ? Quels objectifs t’es-tu fixés pour cette saison avec ton équipe ?

Au début de la saison, qui commence en mai avec les entraînements d’été, j’ai tout de suite senti le potentiel de l’équipe. Nous nous sommes donc fixés une place dans les trois premiers comme objectif, voire mieux, et ainsi obtenir la qualification qui nous permettrait de participer au Master Round National. Aujourd’hui l'équipe travaille fort pour atteindre cet objectif et cela répond totalement à mes attentes. Je suis fier de mes joueurs et du chemin déjà parcouru. Actuellement, nous pouvons sérieusement penser à la première place du groupe Ouest.

 

Comme nombre d’entraîneurs au HCA, tu œuvres bénévolement. Arrives-tu toujours à concilier travail et hockey ?

Cela devient de plus en plus compliqué, mais j’ai la chance d’avoir un employeur qui me laisse beaucoup de marge dans la gestion de mon temps de travail. Ce qui me permet de m’engager à fond pour mon équipe.

 

Les nouvelles infrastructures vous permettent enfin d’augmenter la fréquence des entraînements. Une source de satisfaction ?

L’infrastructure… Disons que je vais utiliser mon joker ! Mais c’est une grande satisfaction d’avoir aujourd’hui deux champs de glace. L'équipe U17 a souvent été par le passé celle qui ne s’entrainait qu’une fois par semaine, ou il fallait que l’on se déplace à Delémont ou Moutier pour avoir deux entraînements. Heureusement, c’est désormais du passé et nous pouvons aujourd'hui bénéficier de trois entraînements par semaine, ce qui contribue à atteindre nos objectifs et maintenir un certain niveau.

 

Avec la promotion du HCA en National League, toute la filière d’Ajoie Academy devra à moyen terme franchir un palier supplémentaire. Comment vois-tu cela ?

Voici une très bonne question que je qualifierais d’épineuse. Mais ill est vrai que notre Academy doit désormais regarder vers le haut. Nous avons déjà des U15 Elites qu’il faudra maintenir dans leur catégorie. Faire accéder ensuite les U17 et les U20 en Elite me paraît aujourd’hui totalement utopique… mais pas impossible. Il faudra pour cela revoir complètement le hockey jurassien et son mode de fonctionnement. Il est par exemple aberrant de constater qu'il y a actuellement dans la région quatre équipes U17, une en Top et trois en A ! À moyen terme, il faudra réussir à rassembler tout ce monde pour former une équipe A, deux Top et en faire monter une en Elite. Ensuite, il y a un gros problème de formation. Les U17 chez qui l'on décèle un réel potentiel devraient se voir proposer des formations dans des entreprises régionales sur quatre ou cinq ans, selon la durée de l’apprentissage de base. Ceci permettrait ainsi à ces jeunes joueurs, dès le passage en U20, de pouvoir se libérer au moins deux matins par semaine et s'entraîner par exemple avec la première équipe. Je pense également que toute la structure SAE devrait être repensée car elle n'est pas du tout adaptée au développement de futurs Sportifs d'Élite. Comme on peut le constater, il y a beaucoup de travail en vue pour la personne motivée à relever ce défi ! Et nous n’avons même pas abordé la problématique du budget d’un tel projet ! Mais tout reste possible quand on y met l’énergie et le prix !

 

Un immense merci à Cédric Bieri à qui nous souhaitons plein succès pour la suite de la saison.

 

Propos recueillis par Nicolas Greppin, Dpt Communication HC Ajoie

 

Nous remercions nos partenaires

Skoda - Garage Montavon
Norqain Swiss made Watches
RFJ
Banque Cantonale du Jura
EGS Sécurité
Feldschlossen
Rouvinez
Le Pays - Centre d'impression
Fondation ALM
Victorinox
Manpower
Mysports
PostFinance
Artionet Web Agency
BKW
UPC
EBL
digital-solutions
digital-solutions
EBL
digital-solutions
digital-solutions
Qoqa
AZ Informatique
Loterie romande

L’article a été ajouté à votre panier !

Voir le panier
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.