HC Ajoie
HC AjoieHC Ajoie

mardi 22 sept. 2020
20h00

VS
EVZ AcademyEVZ Academy
lundi 3 février 2020

Ça vous la coupe, Hein !

HC Ajoie
7 - 3
(Temps réglementaire)
Feuille de match officielle
HC Davos

Ce dimanche 2 février 2020, dans une Vaudoise Aréna transformée en temple dédiée à la divine Vouivre, les Ajoulots ont réalisé le plus grand exploit de leur histoire vieille de bientôt un demi-siècle. En battant Davos et ses 31 sacres nationaux, le HC Ajoie peut légitimement prétendre à un encart dans l’encyclopédie du hockey suisse. Retour sur ces 60 minutes de légende.

Le grand pèlerinage auquel on s’attendait avait bien lieu : 7000 Ajoulots avaient fait le déplacement jusqu’à Lausanne pour assister à la finale de la Coupe de Suisse. Plus d’une heure avant le match, le « Mur Jaune et Noir » faisait trembler les fondations de l’Arène. Une Rauracienne (une des plus belles de l’histoire) et un hymne national plus tard, le match pouvait débuter.

Pression davosienne d'entrée

D’emblée, la vitesse et la puissance grisonne impressionnaient. Attaquer de toutes parts, le HC Ajoie laissait la possession du palet à son adversaire du jour. Les Jurassiens écopaient d’une pénalité à la 4e et donnait l’occasion à Davos d’ouvrir la marque. Les Ajoulots souffraient mais tenaient bon. La première action dangereuse était l’œuvre de Jonathan Hazen dont le tir allait frapper la tirelire du gardien Aeschlimann. On pouvait regretter l’occasion manquée. Mais ce n’était qu’une mise en bouche…

Le froid réalisme ajoulot dans une patinoire en feu

Davos galvaudait ses situations, Ajoie non. La première supériorité jurassienne accouchait d’un but : à la 9e minute, Hazen servait un Joggi esseulé au centre qui balançait une mine et trouait la garde du cerbère adverse. Une deuxième pénalité de Davos tombait juste après et les Ajoulots en profitaient pour faire montre de leur impressionnante efficacité en powerplay. Devos offrait un caviar au deuxième poteau à Schmutz dont le bras ne tremblait pas et donnait deux longueurs d’avance aux Jurassiens.

Ajoie démarrait la période médiane avec un homme supplémentaire sur la glace. Les gars de Gary Sheehan ne s’en laissaient pas compter et marquaient le 3-0 par Birbaum qui envoyait un missile qui finissait sa course dans les filets adverses. Mais le HC Ajoie ne comptait pas en rester là et Joggi, en vieux briscard, profitait d’un tir de Hazen arrêté par un défenseur pour s’emparer du palet et marquer le 4e but pour Ajoie. On n’oubliait pas l’excellent travail de Schmutz dont la présence devant les buts aveuglait complètement le gardien adverse. Quatre supériorités sur cinq se soldaient par un but. Ajoie avait mis le feu à la patinoire. Davos voyait son manque de discipline être durement puni.

Le réveil des Grisons

Mais les Davosiens ne comptaient pas se laisser humilier sans réagir. Les Grisons réduisaient le score d’abord par Hischier à la mi-match puis par Tedenby quelques secondes avant le deuxième thé. Ajoie avait profité durant un bon moment des vents favorables des dieux du hockey. Davos naviguait désormais toutes voiles dehors.

Le troisième tiers, dont chaque instant resterait gravé à jamais dans la rétine de chacun, commençait pourtant bien mal pour le HCA. Davos, blessé dans son orgueil, acculait dans ses derniers retranchements un HC Ajoie qui gardait la tête hors de l’eau grâce à son gardien Tim Wolf (élu homme du match pour Ajoie) qui multipliait les parades monstrueuses et les arrêts réflexes sortis de nulle part. Mais face aux assauts répétés des Davosiens, le gardien, transfiguré par cette finale, cédait une dernière fois sur un tir de Wieser à la 50e. Davos qui revenait à une longueur, le doute s’insinuait lentement dans certains esprits alors que les Grisons réalisaient une véritable danse du scalp dans le camp jurassien.

Et soudain, Frossard

C.G Photographie, Colin Girard, Lausanne, coupe suisse, finale, hc ajoie, hc davos, titre de coupe suisse Tim Wolf, cerbère intraitable

C’est alors que Frossard, comme dans un rêve, s’engouffrait dans la défense adverse et lançait d’un tir adroit le puck dans la lucarne gauche d’Aeschlimann. Le numéro 12 venait d’entrer dans la légende du HC Ajoie alors que le Vidéotron affichait 52 ‘59’’. Car ce but, plus que tout autre, sciait les jambes des Davosiens et remettait les Ajoulots sur le chemin du sacre. Devos, l’éternel Devos, apportait sa pierre à l’édifice qu’avait patiemment construit l’équipe de Gary Sheehan tout au long de cette compétition. A deux contre un avec son compère Hazen, le Québécois décidait finalement de tirer et logeait dans la « lulu » gauche le 6e but pour Ajoie. Schmutz enfonçait le dernier clou du cercueil en marquant dans la cage vide à 71 secondes de la fin du match. La messe était dite, place à la célébration.

La Vaudoise Aréna, chauffée à blanc durant tout le match, a été jurassienne l’espace d’un soir. Changée en chaudron bouillonnant, elle avait des airs de Colisée de la Rome impériale. Les chants des Ajoulots emplissaient, saturaient même, l’atmosphère devenue irrespirable pour un adversaire qui n’avait sans doute pas compris que le HCA, c’est plus que 4 lignes. On doit saluer la monstrueuse prestation des Ajoulots. On doit remercier chaque joueur pour son abnégation et l’effort immense qu’il a donné sur la glace. Mais on doit remercier ce « Mur » désormais mythique. Rien que d’y repenser, mes mains tremblent et les larmes me montent aux yeux. Et que dire de notre Coach, Gary Sheehan, cet homme qui parvient à transcender ses joueurs pour leur faire comprendre qu’ils peuvent déplacer des montagnes. Je n’ose dire qu’on ne revivra jamais une expérience pareille. Mais je ne peux me résigner à croire que ce titre est le plus haut accomplissement que le HC Ajoie aura jamais fait. Mais, que peut-on accomplir de plus lorsqu’on a touché les étoiles  ?

Jérémie Miserez, dpt com

Statistiques

Légende
M
Matchs
B
Buts
Bs
Buts (supériorité numérique)
Bi
Buts (infériorité numérique)
A
Assists
+/-
Plus / Moins
Pe
Penalité en minutes
Min
Temps joué en minutes
Sr
Nombre de shoot reçu
Be
Buts encaissés
Bb
But encaissé en box-play
Mc
Matchs commencés par le gardien
Me
Matchs où le gardien est entré en cours de jeu
Ms
Matchs où le gardien est sorti en cours de jeu

Highlights

Meilleur(s) buteur(s)
Meilleur(s) assist
Le plus pénalisé
Le meilleur +/-

Nous remercions nos partenaires

Skoda - Garage Montavon
Norqain Swiss made Watches
RFJ
Henniez
Banque Cantonale du Jura
Lucien Barrière - Hôtels & Casinos
EGS Sécurité
Calanda
Rouvinez
Le Pays - Centre d'impression
Fondation ALM
Victorinox
Manpower
Sotoco Swiss
Mysports
PostFinance
Artionet Web Agency
BKW
UPC
EBL

L’article a été ajouté à votre panier !

Voir le panier
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.