HC Ajoie
dimanche 31 janvier 2016

Ajoie vainqueur et blanchi

HC Ajoie
4 - 0
(Temps réglementaire)
Feuille de match officielle
SC Rapperswil-Jona Lakers

Ajoie lors de sa dernière sortie à domicile, avait profité pour soigner son goal average face aux Lionceaux de Küsnacht. Mais ce soir, après une victoire en prolongations à Martigny et une défaite au Kleinholz, c'était face à un équipe d'un tout autre calibre que le HCA devait se mesurer ce soir.

Rapperswil-Jona, tout jeune relégué et deuxième du championnat, ne venait pas à Porrentruy pour faire du tourisme et ce malgré ses deux dernières déconvenues au Voyeboeuf.

Ajoie, miné par les blessures, pouvait compter sur le retour du junior élite biennois Marc Steiner et l'arrivée de Nicolas Leonelli, nouvelle recrue en provenance de ... .

Horansky, dont l'état de santé était jugé préoccupant, pouvait finalement tenir sa place après quelques tests en matinée.

Sascha Rochow garderait les buts Jaune et Noir ce soir tandis que Tom Cramatte était remplaçant.

2 tiers parfaits

La première moitié du tiers initial était à l'avantage des Ajoulots qui malgré quelques timides incursions saint-galloises dans leur zone défensive, campait presque dans celle de l'adversaire. Le premier but tombait en supériorité numérique, une réussite signé Barras (Devos, Hauert). Ajoie prenait les devants dans cette partie serrée.

Malheureusement, malgré une bonne entame de match, le HCA écopait de quatre pénalité dans la deuxième moitié du tiers et jouait pendant un peu moins d'une minute à cinq contre trois. Mais les Ajoulots, comme le roseau de la fable, pliait mais ne rompait pas et retournait aux vestiaires en menant 1-0.

 

Ajoie rentrait sur la glace avec un homme en moins, Horansky ayant été envoyé le banc d'infâmie à dix secondes de la sirène. Les Jurassiens passaient cette écueil sans problème et bénéficiait même quelques instants plus tard d'une supériorité numérique. Rizzello . Stérile durant tout le powerplay, les Ajoulots inscrivaient le 2 à 0 à peine quelques secondes après que Rapperswil soit à nouveau au complet. Hazen marquait son 24e but de l'exercice avec des assists pour Devos et Hauert.

Il fallait attendre la 38e minute pour que Ajoie creuse encore l'écart. Tandis qu'ils évoluaient à 4 contre 5, Hazen partait en contre et se faisait crocheter par un défenseur adverse. Cet attentat, impuni, ne manquait pas de provoquer l'indignation de toute la patinoire qui se levait comme un seul homme. Mais les dieux du hockey réparait cette injustice par Barras (Devos) qui marquait le 3-0. le public, conquis, acclamait ses héros qui regagnaient les vestiaires sous les applaudissements.

Rappi durcit le ton et l'arbitre s'absente

Rappi revenait sur la glace avec de meilleures intentions, à défaut d'avoir le couteau entre les dents. Les anciens pensionnaires de LNA imposait en début de dernière période un gros pressing qui mettait à mal les Ajoulots. Heureusement, Ajoie bénéficiait d'une supériorité numérique et dès lors le plan saint-gallois tombait à l'eau. Durant ce powerplay, Devos retourna sur le banc plié en deux, provoquant l'inquiétude des supporters. Mais le top-scorer revenait sur la glace quelques instants plus tard, au grand soulagement du public.

Dès lors, les joueurs de Rapperswil-Jona se mettait à jouer dur et provoquaient impunément les Ajoulots sous le regard compatissant du trio arbitral. A l'image du coup de coude en pleine figure infligé à Frossard par un défenseur adverse, sous les yeux de M. Clément, qui ne réagissait pas.

Tandis que Rapperswil prenait plaisir à transformer la patinoire en ring de catch, le HC Ajoie refusait d'entrer dans son jeu, gardant une ligne de conduite quasi-irréprochable et ne commettant jamais l'irréparable. C'était dans une ambiance pugilistique orchestré par des directeurs de jeu complètement dépassés par les évènements que Dupertuis inscrivait le 4 à 0 à la 54e (assists Hazen et Devos), scellant définitivement le score. A noter que Joey Dupertuis marquait son premier but avec le HC Ajoie en compétition officielle.

Les pénalités données par les arbitres un peu au hasard, émaillaient la fin de partie et Ajoie pouvait fêter son premier blanchissage à domicile, célébré par un public totalement acquis à sa cause. 

 

Ajoie engrange trois points vitaux dans le duel à distance qui l'oppose à Viège qui a aussi gagné ce soir. Les Ajoulots ont livré une partition presque parfaite, proposant un jeu agréable et spectaculaire. Ils ont montré que leur jeu de puissance s'était considérablement amélioré, que leur boxplay est très efficace.

La défense ajoulote a prouvé sa valeur dans cette partie, associé à un Rochow en état de grâce ce soir.

Un bémol dans cette grande fête : l'arbitrage. On a malheureusement assisté à un de ses matchs pourri par des hommes en noir qui n'étaient de loin pas à la hauteur.

Le laisser-aller particulier de M. Clément et ses crises de myopie régulières ont contribué à créer l'atmosphère nauséabonde et nauséeuse qui plana durant tout le dernier tiers sur cette rencontre. D'une rencontre qui ne sentait pourtant pas le souffre au départ, on a peut-être assisté à la genèse de deux ennemis mortels.

Mais une chose est certaine : le HCA, malgré l'hécatombe de blessés dont il souffre, est en forme. De bonne augure à moins d'un mois des playoffs.

 

Jérémie Miserez, dpt com

Statistiques

Légende
M
Matchs
B
Buts
Bs
Buts (supériorité numérique)
Bi
Buts (infériorité numérique)
A
Assists
+/-
Plus / Moins
Pe
Penalité en minutes
Min
Temps joué en minutes
Sr
Nombre de shoot reçu
Be
Buts encaissés
Bb
But encaissé en box-play
Mc
Matchs commencés par le gardien
Me
Matchs où le gardien est entré en cours de jeu
Ms
Matchs où le gardien est sorti en cours de jeu

Highlights

Meilleur(s) buteur(s)
Meilleur(s) assist
Le plus pénalisé
Le meilleur +/-

Nous remercions nos partenaires

Breitling
RFJ
Henniez
Banque Cantonale du Jura
Lucien Barrière - Hôtels & Casinos
Busch Hockey
EGS Sécurité
Heineken
Rouvinez
Le Pays - Centre d'impression
Fondation ALM
Victorinox
Artionet Web Agency

L’article a été ajouté à votre panier !

Voir le panier