HC Ajoie
dimanche 10 janvier 2016

Ajoie évite l'écueil Winterthour

HC Ajoie
5 - 1
(Temps réglementaire)
Feuille de match officielle
EHC Winterthur

Encore tout auréolé de son résultat face à Thurgovie, le HCA recevait ce soir le EHC Wintherthour. Il était important pour la formation jurassienne de ne pas glisser sur la peau de banane que représentait la lanterne rouge zurichoise. En effet, depuis le début de la présente saison, le petit club néo-promu ne semblait pas le plus facile à gérer pour les Jaune et Noir.

Du côté de l'infirmerie, Ness, Lüthi et Casserini, toujours blessés, manqueraient ce match tandis que Frossard, malade, n'était pas aligné. La bonne nouvelle venait de Mosimann qui retrouverait la glace dès la semaine prochaine. Horansky était rappelé par Bienne pour le weekend.

Les juniors élites Mathieu Brahier, Jan-Marc Nydegger, Yannick Dobler et David Beuret venaient compléter la formation. A noter que David Beuret jouait son premier match en LNB.

Descloux, de retour des championnats du monde des moins de vingt ans, gardait les buts. Rochow était remplaçant malgré sa bonne prestation de mardi soir.

Premier tiers stérile

Le tiers initial restait très ouvert : Ajoie dominait les débats mais Winterthour ne se laissait de loin pas faire et n'hésitait pas à venir titiller l'équipe locale dans sa zone défensive. Les occasions les plus franches étaient ajoulotes mais toute cette débauche d'énergie restait malheureusement stérile. Hazen avait l'occasion d'ouvrir le score à la 14e tandis qu'il se retrouvait seul face à Oehninger, mais le gardien de Winterthour avait le dernier mot.

Ajoie se retrouvait en situation délicate à la 16e minute. Profitant d'une pénalité contre ..., Winterthour en profitait pour montrer les crocs, se faisant plus présent devant la cage ajoulote. Le Top Scorer Thöny réussissait à se faire oublier par la défense d'Ajoie et provoquait en duel un Descloux qui ne tremblait pas. Quelques secondes plus tard, Mäder provoquait un pénalty en accrochant un ... qui partait tout seul.

Heureusement pour nos couleurs, le Zürichois manquait son tir de pénalité. Ajoie, blessé, dans son orgueil, repartait de plus belle, comme si deux minutes loin du but adverse suffisait à faire enrager les Ajoulots. Mais malgré quelques occasions cinglantes, le score restait désespérément vierge tandis que résonnait la sirène annonçant la première pause.

Le HCA s'échappe

Ajoie débutait la seconde période de la meilleure des manières : le capitaine Jordane Hauert mettait en orbite Devos qui s'y reprenait à deux fois pour tromper Oehninger et ouvrait le score. Dans la foulée, le HCA bénéficiait d'une supériorité numérique. Hélas, cette situation spéciale n'était pas concrétisée par un but.

Piqué au vif par cette réussite, les visiteurs se lançaient sans complexe à l'assaut des buts adverses, sans aucune conséquence pour les Ajoulots.

Ces derniers faisaient de même à la 28e, obligeant le gardien zürichois à réaliser prouesse sur prouesse pour permettre à son équipe de rester dans la course.

Ajoie, malgré de nombreuses occasions, se mettait facilement en danger. Winterthour, sans aucun complexe, se permettait de s'installer, sporadiquement, dans le camp ajoulot. L'évènement qui mettait le plus en lumière cet état de fait était la latte qui sauvait Descloux à la 35e.

Mais c'était finalement le HCA qui tirait son épingle du jeu grâce à Hazen qui inscrivait le 2 à 0 à 6 secondes de la fin du deuxième tiers,

On enfonce le clou

Ajoie s'élançait dans ce dernier tiers avec la même idée en tête, gérer le jeu et éviter les mauvaises surprises. Pouilly écopait de deux minutes sur le banc d'infamie et offrait un occasion en or à Winterthour de se relancer, mais les Rouge et Blanc se tiraient une balle dans le pied en se retrouvant à 4 quelques secondes grâce à une faute de Xeno Büsser.

Kummer(Barras, Rouiller) ajoutait sa pierre à l'édifice en marquant à la 51e le 3-0, preuve supplémentaire de la domination ajoulote. Staiger réduisait la marque mais les Jurassiens étaient lancés et plus rien ne les empêcheraient de s'offrir les trois points ce soir.

Hauert, sur des assists de Devos et de Barras, redonnait trois longueurs d'avance à son équipe à la 58e et enfin Mäder (Devos, 4 points ce soir) inscrivait le 5e et dernier but ajoulot à 12 secondes de la fin du match.

 

Ajoie a su se dépêtrer d'un match piège qui aurait pu faire de gros dégâts autant du côté comptable que du côté du moral. Il évite adroitement l'écueil Winterthour en gagnant 5 à 1 et en s'offrant un goal average de 12 buts marqués contre 2 encaissés en 2 matchs. Mais souvenons-nous du proverbe antique qui disait : la roche tarpéienne n'est pas loin du capitole. La route est encore longue jusqu'aux playoffs et les embûches nombreuses. Mais Ajoie a les armes pour finir la saison en beauté.

 

Jérémie Miserez, dpt com

Statistiques

Légende
M
Matchs
B
Buts
Bs
Buts (supériorité numérique)
Bi
Buts (infériorité numérique)
A
Assists
+/-
Plus / Moins
Pe
Penalité en minutes
Min
Temps joué en minutes
Sr
Nombre de shoot reçu
Be
Buts encaissés
Bb
But encaissé en box-play
Mc
Matchs commencés par le gardien
Me
Matchs où le gardien est entré en cours de jeu
Ms
Matchs où le gardien est sorti en cours de jeu

Highlights

Meilleur(s) buteur(s)
Meilleur(s) assist
Le plus pénalisé
Le meilleur +/-

Nous remercions nos partenaires

Breitling
RFJ
Henniez
Banque Cantonale du Jura
Lucien Barrière - Hôtels & Casinos
Busch Hockey
EGS Sécurité
Heineken
Rouvinez
Le Pays - Centre d'impression
Fondation ALM
Victorinox
Artionet Web Agency

L’article a été ajouté à votre panier !

Voir le panier